Actualités

Guérie de la fistule, elle retrouve le sourire

25 mai 2019

Assise sur la chaise roulante, Aïda Seck sourit et savoure la joie d’avoir retrouvé  une vie presque normale. Pourtant, elle vient de loin. Etant jeune, les médecins lui décèlent une fistule. « C’est difficile de vivre avec cette pathologie mais j’ai eu le soutien de mes proches », témoigne-t-elle. Aïda Seck a eu aussi la chance de se faire soigner. Aujourd’hui, elle est guérie de la fistule et pense déjà à son futur.

Comme elle, chaque année, près de 100 femmes sortent de leur isolement au Sénégal. Entre 2012 et 2018,  890 cas de fistules obstétricales ont été pris en charge dans le cadre du programme de coopération entre le Gouvernement du Sénégal et UNFPA», a annoncé la Représentante de l’UNFPA, Mme Cécile Zoungrana Compaoré, lors de journée internationale pour l’élimination de la fistule.

Co-organisée par le Ministère en charge de la femme, de la santé, en partenariat avec l’UNFPA et la CEDEAO, l’édition de cette année était placée sous le thème « la fistule est une violation des droits humains : éliminons la maintenant ! ».

La journée a été aussi une occasion pour Aïda Seck d’avoir une pensée pour les nombreuses femmes encore victimes de cette maladie et qui sont « rejetées et stigmatisées par leurs maris, leurs belles-familles et la société ».

Auparavant, la Ministère de la Femme, Famille, Genre et Protection de l’Enfant,  le Directeur de Cabinet du Ministre de la Santé et de l’Action sociale, Dr Aloyse Diouf, Mme Sandra Oulate, Directrice du Centre de la CEDEAO ainsi que Mme Cecile Compaoré Zoungrana, accompagnés des praticiens sont allés au chevet des malades, à l’Hôpital Général de Grand Yoff, où des kits de dignité ont été offerts aux femmes.

Le Ministre de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection de l’Enfance, Mme Salimata Diop Dieng, et la délégation ont procédé à l’inauguration de l’espace de vie de la Maison d’accueil et d’appui à la réinsertion des femmes, pour la prise en charge de la fistule obstétricale, logé au centre Guindi

La fistule obstétricale est une lésion susceptible de survenir lors d’un accouchement difficile et lorsque des soins obstétriques d’urgence ne sont pas dispensés à temps aux femmes. Les grossesses, mariages précoces, ou forcés, les mutilations génitales de l’absence de consultations prénatales et d’assistance au moment de l’accouchement sont des facteurs incriminés dans la survenance de cette pathologie.