Actualités

Un Festival pour l’autonomisation de la femme: Coumba Gawlo Seck porte le plaidoyer

26 March 2018

« Festival Chant des Linguères », c’est le concept initié par l’artiste de renommée internationale Coumba Gawlo Seck, pour sensibiliser et soutenir le plaidoyer pour l’autonomisation des femmes et la capture du dividende démographique. Ce festival, soutenu par UNFPA, s’est déroulé du 6 au 8 Mars 2018 à Dakar avec la participation de grandes divas de la musique africaine.

Babani Koné du Mali, Fati Mariko du Niger, Rocky Gold de la côte d’Ivoire, Mourat du Burkina Faso, Mouna Mint Dendeni de la Mauritanie et Mounira Mitchala du Tchad ont joint leur voix à celles Coumba Gawlo, Fatou Guewel et Kiné Lam du Sénégal pour célébrer la femme africaine lors de la première édition du « Festival Chant des Linguères ».

Cet évènement culturel, inscrit dans le cadre de la célébration de la journée internationale de la femme, le 8 Mars, est en droite ligne avec projet SWEDD qui vise à promouvoir l’autonomisation  et le leadership féminin.

Il  avait pour objectif de renforcer la communication autour du concept du dividende démographique, sensibiliser le grand public sur les questions de planification familiale, santé sexuelle et reproductive des adolescents jeunes, fistules obstétricales,  mutilations génitales féminines, mariages d'enfants.

Pendant 3 jours, l’artiste Coumba Gawlo a mobilisé et engagé les chanteuses africaines autour des thèmes tels que  l’espacement des naissances, l’autonomisation des femmes, le dividende démographique, le mariage des filles, l’excision, l’entreprenariat et le leadership féminin,  la scolarisation des filles et leur maintien à l’école, etc. Des messages forts ont été véhiculés lors du forum de sensibilisation tenu dans la cité universitaire des jeunes filles.

L’un des moments forts a été la soirée de Gala, rehaussée par la présence des Ministres de charge de la femme, de la culture, du Directeur régional de l’UNFPA pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, des représentants des agences du système des Nations Unies, du Corps diplomatique, des acteurs du secteur privé. Des trophées ont été décernés à plusieurs femmes de valeur en reconnaissance à leur combat pour faire avancer l’égalité et l’équité de genre. L’artiste Coumba Gawlo a également gratifié le grand public de concerts de sensibilisation au niveau du campus universitaire et de la banlieue dakaroise.

Le « Festival Chant des Linguères » se veut une plateforme d’expression mettant la musique au service du développement, une des stratégies mise en oeuvre par UNFPA pour renforcer l’information,  la sensibilisation et  le plaidoyer autour de la santé de la mère, des adolescents jeunes, les pratiques néfastes.