Vous êtes ici

Mme la Représentante, Cécile Compaoré a reçu Mme Coura Gaam Diouf, nouvelle Coordonnatrice nationale du Projet de Promotion des Jeunes (PPJ)

Le mardi 09 février 2021, Mme la Représentante de UNFPA au Sénégal, en présence du Deputy Resident Representative et de la consultante en Santé de la Reproduction des Adolescents et des Jeunes (SRAJ), a reçu dans les locaux de UNFPA Sénégal la nouvelle Coordinatrice nationale du PPJ, Mme Coura Gaam Diouf, qui était accompagnée de la Chargée de suivi-évaluation dudit projet, Mme Raby Aw Diop. Mme la Coordonnatrice de PPJ a transmis à Mme la Représentante les chaleureuses salutations de Mme la Ministre de la jeunesse qui dit-elle, « réitère sa volonté d’accompagner et de travailler en étroite collaboration avec UNFPA ». Il s’agissait d’une visite officielle de prise de contact qui s’inscrit dans la consolidation du partenariat entre les deux entités autour d’un sujet d’intérêt commun à savoir les jeunes en ce qui concerne leur santé de la reproduction, les violences basées sur le genre et les pratiques néfastes afin de prendre des décisions synergiques éclairées.

La Représentante et son hôte se sont réjouies des bases solides sous-tendant cette collaboration, magnifiées par les résultats probants obtenus à travers les différentes activités déroulées notamment le New Deal. En effet, cette initiative New Deal a été non seulement longuement discutée du fait des excellents résultats atteints au niveau national mais également de l’engouement qu’elle a suscité lors de la Conférence internationale sur la population et le développement (CIPD+25) à Nairobi en Novembre 2019 où d’ailleurs, le Gouvernement du Sénégal avait retenu, comme 4ieme engagement COPD+25, sa mise à l’échelle sur toute l’étendue du territoire national. Point sur lequel, la Coordonnatrice de PPJ, après avoir exposé les points saillants du document d’orientation porteur de cette mise à l’échelle, a sollicité l’appui technique de son partenaire UNFPA pour l’accompagner comme d’habitude dans ce processus. 

Un point de vue partagée par la Mme la Représentante qui a réaffirmé la volonté de UNFPA d’accompagner cette initiative toujours inscrite dans son plaidoyer étant donné la nature novatrice de l’intervention pour renforcer l’autonomisation des filles, des jeunes et plus tard des femmes, s’alignant ainsi en droite ligne sur les trois résultats transformateurs de UNFPA à savoir : zéro (0) décès maternel évitable; zéro (0) besoin non satisfait en matière de planification familiale; et zéro (0) violences basées sur le genre et pratiques néfastes, y compris le mariage des enfants et les mutilations génitales féminines. Donc, la réussite de sa mise à l’échelle va permettre de décupler les résultats probants déjà obtenus dans la première phase de mise en œuvre. Voilà pourquoi, Mme la Représentante, en parfaite entente avec ses collègues présents, a fortement recommandé au PPJ de développer un plan d’action précis et concis, précisant la durée requise et le rythme d’expansion progressive de l’’initiative chaque année dans les nouvelles régions, avec la prise en compte d’une forte et dynamique stratégie de communication et d’une stratégie de mobilisation des ressources sans laquelle, la mise à l’échelle au niveau national ne saurait être effective.  A souligner que l’approche New Deal est mise en œuvre principalement dans deux (2) régions notamment Kolda et Tambacounda et partiellement à Fatick, Mbour, Ziguinchor, Kédougou, Sédhiou.

Les deux partenaires ont également mis l’accent sur d’autres points importants en l’occurrence la ligne verte Guindima, les centres conseils ado et le dividende démographique. En ce qui concerne le premier point, il ressort des discussions que la ligne Guindima, dont la gestion est maintenant assurée par le Ministère de la jeunesse, doit continuer à offrir des services et retrouver son aura d’antan. C’est aussi le cas pour les centres conseils ado dont UNFPA accorde beaucoup d’attention et où les jeunes doivent se sentir eux-mêmes, y recevoir des informations pertinentes liées à leur santé. A ce titre, UNFPA préconise au PPJ de se pencher sur cette approche en mettant le focus sur l’atteinte des résultats escomptés en termes d’autonomie et d’auto prise en charge. Enfin, il a été question de la capture du dividende démographe où UNFPA recommande à ce que les jeunes soient davantage associés pour porter le plaidoyer sous l’impulsion du Gouvernement du Sénégal afin de combler les gaps existants.