Vous êtes ici

Les jeunes filles installent des points de lavage dans les villages pour lutter contre le COVID 19

Face à la propagation rapide de l’épidémie à Corona virus, COVID 19, les clubs de jeunes filles se mobilisent au niveau communautaire. Elles ont installé 247 points de lavage pour palier au déficit d’accès à l’eau potable et promouvoir le lavage des mains dans leurs villages.

« Tipi Tapa ». C’est le nom des points de lavage installés par les clubs de jeunes filles dans les villages pour prévenir la propagation du de l’épidémie à Corona virus, COVID 19. Cette nouvelle initiative communautaire est  mise en place pour promouvoir le lavage des mains. En effet, le lavage des mains est une des mesures de prévention individuelle et collective préconisée pour freiner l’épidémie à Corona virus, COVID 19. Au niveau communautaire, l’application de cette mesure peut être entravée par l’accès à l’eau potable.

Pour pallier à ces difficultés et au déficit d'accès à l’information dans les villages, les clubs des jeunes filles effectuent  des visites à domicile pour sensibiliser les communautés sur les mesures d’hygiènes pour éviter la propagation du COVID 19. A la fin des séances de sensibilisations, elles installent dans les maisons des « Tipi Tapa » (point de lavage). Ce dispositif est une installation rudimentaire qui fournit de l’eau et du savon pour le lavage systématique des mains des membres des familles. À ce jour 247 points de lavage ont été installés dans les localités de Kolda, Dabo, Sibikaranto, Salikégné.

Cette initiative communautaire, soutenue par le Centre Conseil Adolescent de Kolda appuyé par UNFPA, est bien accueillie par les chefs villages et les parents qui se réjouissent de la solution pratique mise en place par leurs filles. Par cette manière innovante les jeunes filles leaders participent  par des mesures simples à la lutte contre le COVID 19 dans les villages de la région de Kolda dans le Sud du Sénégal.

Les clubs des jeunes filles leaders rejoignent ainsi la campagne #RaKhassouChallenge (lavage des mains en langue locale), appuyée par l’UNFPA en partenariat avec la ligue Africaine des Blogueurs en santé, population et développement. Elles diffusent sur les réseaux sociaux des vidéos en langues nationales pour sensibiliser sur les moyens de prévention contre le coronavirus.

Pour rappel, les clubs de jeunes filles mettent en œuvre à Kolda une expérience novatrice soutenue par UNFPA, avec l'appui du projet "Amélioration de la santé et du bien-être des femmes et adolescentes du Sud du sénégal" financé par le Canada, le « New Deal » ou Pacte Communautaire contre les grossesses et mariages précoces.