Vous êtes ici

170 millions de FCFA pour renforcer la résilience de 3155 ménages à la COVID 19

La COVID 19 impacte négativement les populations, particulièrement les femmes et les filles surtout les plus vulnérables. Pour atténuer son impact et lutter contre les violences basées sur le genre (VBG), 3155 ménages dans les régions de Dakar, Kolda, Sédhiou, Ziguinchor, Kédougou et Tambacounda vont bénéficier de l’initiative "panier de la ménagère", particulièrement les femmes les filles victimes de VBGs et de fistules, celles en milieu carcéral, les membres des clubs de jeunes filles et aussi les centres d’accueil et de prise en charge des VBGs.  

 

La Ministre de la Femme, de la Famille, du Genre et de la protection des Enfants, Mme Ndèye Saly Diop Dieng, a reçu le 18 juin 2020, la contribution du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), sur financement du Canada. Cette contribution s’inscrit dans le cadre global de l’appui du Système des Nations Unies, au plan national de  riposte à la COVID 19, à travers l’initiative conjointe « Panier de la ménagère ».

 

D’un montant de 170 millions de FCFA, cet appui va permettre de lutter contre les VBGs en période de COVID-19. 102 0000 000 FCFA sont alloués à l’initiative « panier de la ménagère » (riz, céréales, huile, sucre, savon). 68 000 000 FCFA sont affectés à la fourniture de kits de protection individuelle et de lavage des mains, de kits d’hygiène menstruelle réutilisables, la mise en œuvre d’activités de prévention et de prise en charge des violences basées sur le genre (VBG).

 

« Il est essentiel de continuer à offrir des services intégrés de santé reproductive, maternelle, néonatale, infantile, de l’adolescent et de prise en charge des VBG », a plaidé la Représentante Résidente de UNFPA, Cécile Compaoré Zoungrana.

 

En effet, du fait de la forte priorité accordée à la prise en charge des cas de la COVID 19 et la peur d’être contaminé en fréquentant les structures de santé, on observe une interruption dans la continuité des services de santé de la reproduction, de prise en charge et de soutien des victimes des VBG et de fistule.

 

Pour la Chef de coopération de Ambassade du Canada au Sénégal, Mme Alexandra Mackenzie « la crise de la COVID 19 exacerbe les inégalités de genre pour laisser place à une crise alimentaire et nutritionnelle et fragilise les femmes et les filles. C’est pourquoi le Canada soutient le programme "les Femmes font partie de la solution" pour éliminer la vulnérabilité des femmes ». 

 

La Ministre de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection des Enfants, Mme Ndèye Saly Diop Dieng, a pour sa part salué le soutien remarquable de UNFPA et du Canada pour soutenir les efforts de son département dans la mise en œuvre du plan sectoriel de renforcement de la résilience des femmes et des groupes très vulnérables à la COVID 19. « Cet appui va renforcer la protection des enfants, des femmes et des filles en situation difficile et la propagation de la pandémie de la COVID 19  en milieu communautaire ».