Actualités

Visite de courtoisie de la Représentante de l’UNFPA auprès du Ministre de la Santé et de l’Action sociale

26 juillet 2018

Le Ministre de la Santé et de l’Action sociale, M. Abdoulaye Diouf Sarr,  a reçu en audience, le 14 juin dernier, la Représentante de l'UNFPA, Cécile Compaoré Zoungrana, après sa prise de fonction officielle. Les deux parties ont saisi l’occasion pour se féliciter de la qualité de la collaboration entre les deux instituions dans le domaine de la santé des mères et des adolescents (e)/jeunes.

« Le Sénégal a fait des avancées remarquables dans l’espacement des naissances », s’est réjouie la Représentante de l'UNFPA. En effet, de 2012 à 2017, le taux a plus que doublé, passant de 12% à 26%, soit un bond de 14 points en 5 ans. Tout en soulignant les défis du pays d’atteindre un taux de prévalence contraceptive à 45 % d’ici 2020, elle a insisté sur la nécessité de renforcer les acquis grâce notamment à l’augmentation progressive des fonds domestiques alloués à l’achat des contraceptifs et la distribution des produits de la santé de la reproduction/planification familiale jusqu’au dernier kilomètre. Mme Cécile Compaoré Zoungrana, a félicité le Ministre pour l’élaboration du document sur la Stratégie de financement de la santé pour la couverture sanitaire universelle. Elle a par ailleurs renouvelé le soutien de l’UNFPA à appuyer le pays pour la mise en place d’un processus concerté pour l’augmentation du nombre de Blocs de Soins Obstétricaux et néonatals d’Urgence (SONU) fonctionnels, en vue de la réduction de la mortalité maternelle et néonatale.

La Représentante de l’UNFPA a également profité de l’opportunité pour présenter au Ministre le projet d’amélioration de la santé et du Bien-être des femmes et adolescentes du Sud du Sénégal, financé par le Gouvernement du Canada et le projet pilote d’opérationnalisation du dividende démographique en milieu urbain dans la commune de Fass-Colobane-Gueule Tapée.

Le Ministre Abdoulaye Diouf Sarr, entouré du Secrétaire Général, du Directeur de Cabinet et du Directeur de la Santé de la Mère et de l’Enfant a, pour sa part, salué la collaboration fructueuse entre l'UNFPA et son département. Il a réaffirmé la volonté du Gouvernement d’accorder une forte priorité à l’amélioration de la santé maternelle, néonatale, infantile et de l’adolescent. « La santé de la mère et des jeunes est au cœur des stratégies de financement. Le Sénégal est engagé à investir davantage de ressources nationales dans ce domaine en vue d’atteindre l’objectif d’Abuja de consacrer 15% du budget à la santé », a-t-il rappelé. Le Ministre a invité la Direction de la Santé de la Mère et de l’Enfant a assuré le leadership dans la coordination et le suivi de la mise en œuvre des différents projets présentés, au grand bénéfice des femmes et des adolescent(e)/jeunes.

Au terme de l’audience, le Ministre de la Santé et de l’Action Sociale et UNFPA  se sont engagés à renforcer le partenariat afin de faire bénéficier aux femmes, aux adolescents jeunes des services intégrés de santé sexuelle et reproductive de qualité adaptés à leurs besoins.